Natura Nostra

22 juin 2021

Monde intérieur monde extérieur

Un documentaire passionnant 

https://youtu.be/wIW_7MtfbtA

Posté par NaturaNostra à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 octobre 2019

Vers une vie plus saine #2 : Le refus des antidépresseurs

  • Le point de départ

Dans l'article précédent, je vous parlais de mon déclic à arrêter la pilule et plus largement toute forme de médication chimique dont je pourrais me passer. J'en viens à présent à un volet un peu plus délicat et personnel, mais j'estime n'avoir rien à cacher, je suis en paix avec moi-même, avec mes maux, mes batailles et mes victoires.

AD

En avril 2018 j'étais donc sous paroxétine et l'arrêt brutal de ce médicament a été catastrophique. Je n'avais encore jamais eu de traitement nécessitant un sevrage et je ne savais pas que celui-ci y était soumis, mon médecin traitant ne m'en avait pas informée. Du coup, j'ai traversé 4, 5 jours vraiment très compliqués de nausées, vertiges, mains qui tremble, malaises, coups de chaud et l'impression d'être complètement déconnectée. J'avais l'impression de me sevrer d'une drogue dure sans le sentiment de manque qui va avec. Au bout de trois jours, c'était tellement insupportable que j'hésitais même à reprendre les cachets... Mais j'ai tenu bon. Et je me suis faite une promesse : PLUS JAMAIS CA ! Si je dois soigner ma petite tête qui divague, ce sera par la parole, par la thérapie, par le coaching, par la philosophie mais plus par la chimie !

 

 

zen


Pourquoi ? Outre des effets secondaires détestables (prise de poids -pilule + antidépresseurs et anxiolitiques je vous laisse imaginer les conséquences sur mon poids..., psoriasis et ecszema, yeux rouges qui ont laissé mes collègues penser que je prenais des substances illicites, yeux secs, insomnies, deshinibition -je me comportais comme si j'avais trop bu- etc etc) Certains n'avaient tout simplement aucun effet sur mon anxiété ou mon sentiment de déprime. Cela venait confirmer ce que je pensais : ma dépression était liée à quelque chose de plus enfouie et ce n'est pas en m'imposant une camisole chimique et en « stabilisant la chimie de mon cerveau » que ça allait régler le problème profondeur. Pour moi, ces médicaments doivent être pris avec parcimonie, pour des personnes en réelle situation de crise ou alors avec des déficits en sérotonines et dopamines avérés et prouvés par EXAMENS MEDICAUX. J'en ai assez de cacher le caca sous le tapis et je veux prendre le problème à bras le corps. C'est pourquoi, depuis février 2019, j'ai décidé de reprendre les séances de psychologie jusqu'à trouver un professionnel compétent (j'en ai fait à peu près 5 jusqu'ici et ça c'était pas bien passé) cette fois ci je ne baisserai pas les bras et j'irai jusqu'au bout de la thérapie pour comprendre et qui sait ? Peut-être résoudre ce qui ne va pas.

 

  • La France a un problème avec les antidépresseurs !

Ces deux articles, l'un spécifiquement sur les antidépresseurs et les anxiolytiques ne creuse pas réellement le sujet et se contente de survoler une réalité bien triste et le second élargit le problème aux médicaments en général : en France les professionnels ont beaucoup trop tendance à prescrire des antidépresseurs et des anxiolytiques à tout va. Il faut que cela cesse.

Je ne suis pas sociologue ni journaliste, je ne sais pas si c'est lié à la formation de nos professionnels, si c'est favorisé par notre système de sécurité sociale (qu'il faut conserver à tout prix mais qu'il faut aussi savoir utiliser avec parcimonie, la sécurité sociale a aussi ses limites) ou tout simplement parce que c'est très Français de prendre des médicaments pour tout et n'importe quoi. Ceci étant c'est une bien triste réalité et les France doit rationaliser la prescription des antidépresseurs et anxiolytiques.

 

Les Français sont les plus gros consommateurs d'antidépresseurs au monde : https://www.marieclaire.fr/,les-francais-sont-les-plus-gros-consommateurs-d-antidepresseurs-du-monde,20121,12555.asp

 

La France fait-elle partie des plus consommateurs de médicaments du monde ? :https://www.liberation.fr/checknews/2019/07/29/la-france-fait-elle-partie-des-plus-gros-consommateurs-de-medicaments-dans-le-monde_1740068

 

AD2

 

 

 

  •  Trouver les bons professionnels

 

Ce qu'il faut, c'est trouver les bons professionnels. J'ai décidé pour ma part de ne plus tergiverser. Dès qu'un professionnel (médecin traitant, psychologue, psychiatre etc) se met à me dire « d'abord on vous médicamente, après on parle » je prends la poudre d'escampette. J'estime que ma situation ne nécessite pas une médication en urgence d'une part et d'autre part j'ai confiance en la puissance du dialogue. J'ai beaucoup d'admiration pour Carl Gustav Jung pour ça et les premiers patients de la « nouvelle » psychiatrie thérapeutique ont été soigné par la parole, le pouvoir du logos, de l'introspection et du travail sur soi.

 

f79617206eeef9e173d8275e565b7d41

Généralement, les plus jeunes ont été formés à réduire le recours quasi systématique à la médication, ainsi j'ai été beaucoup plus à l'aise avec la jeune remplaçante de mon médecin traitant qui s'est occupé de mon burn-out et de ma dépression sans antidépresseurs et anxiolytiques. Mon psychiatre ne m'en a pas encore prescrit et j'ai changé de psychologue lorsque la dernière, après 9 mois de thérapie infructeuse a fini par lâcher un « de toute façon je ne pourrais pas travailler en profondeur avec vous tant que vous refuserez la médication ». Ciao bella ! En 9 mois elle n'avait aucune piste de diagnostic tandis que la nouvelle psy que j'ai rencontrée ce vendredi 11 octobre a trouvé en une séance.... Et sans me proposer de médication. Alleluia !

 

Ne perdez pas espoir ! Une thérapie et une guérison sont possibles sans passer forcément par la médication chimique. Ces médicaments peuvent être nécessaires lorsque le patient est au plus fort de la crise et que son intégrité physique et mentale est en jeu.

 

 

  • Quelques alternatives aux médicaments chimiques : (attention, ceci n'est pas une ode à l'auto-médication, consultez toujours l'avis de votre médecin)

 

Troubles du sommeil

 

Camomille

 

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=camomille-bienfaits-vertus-apaisant-cicatrisant-anti-inflammatoire

 

Mélatonine

 

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=melatonine_ps

 

Anxiété

 

La Passiflore (réduit aussi les symptômes de l'asthme)

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=passiflore_ps#

 

La Camomille (bonne aussi pour la digestion)

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=camomille-bienfaits-vertus-apaisant-cicatrisant-anti-inflammatoire

 

Dépression

 

Le Millepertuis (efficace aussi sur les symptômes liés au cycle menstruel et le menstruel)

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=millepertuis_ps

 

Safran

https://www.pileje.fr/revue-sante/safran

 

Vitamine D

 

Sport

 

Nature ! (eh oui:) )

 

fleur-violette-dans-fond-nature_10323-244

 

Prenez soin de vous:)

 

Bien à vous

 

CLS

 

13 octobre 2019

Vers une vie plus saine #1 : L'arrêt de la pilule contraceptive

L'arret de la pilule

 

Il y a un an et demi, il m'est arrivé une expérience assez périlleuse, même si j'en ris aujourd'hui : j'ai avalé de travers (un morceau de saucisson au canard, donc les végétariens ont le droit de me dire « bien fait ») Sincèrement, j'ai mis plusieurs secondes à réussir à m'extraire le morceau coincé dans ma gorge pendant que je suffoquais. Du coup, j'ai été assez choquée en fait. Je me suis dis que j'aurais pu mourir.

Il s'avère qu'à ce moment précis de ma vie, je n'allais pas bien. Ma rupture quelques mois avant m'avais plongée dans une dépression assez profonde (plus d'autres désagréments de la vie quotidienne et professionnelle) et j'avais accepté une fois de plus de tester les antidépresseurs et les anxiolitiques. A cela s'ajoutait mon traitement contre la migraine et … la fameuse pilule.

 

L'incident m'a mis une bonne grosse claque et je ne saurai psychanalyser le lien de cause à effet mais j'ai décidé de toute arrêter du jour au lendemain, pilule y comprise (je ne vous raconte pas le carnage de l'arrêt de la paroxétine du jour au lendemain, un enfer, il ne faut pas faire ça, il faut faire un sevrage progressif)

 

Mon-passage-de-la-pilule-au-stérilet-Tache-de-Rousseur-2

Ca faisait plusieurs mois que je lisais des horreurs sur les conséquences néfastes de la pilule sur la santé. J'en avais moi-même constaté plusieurs car j'arrêtais souvent la pilule quand j'étais célibataire pour la reprendre quand j'étais en couple. Cette fois-ci, sur les conseils de mon médecin, je ne l'avais pas arrêté car elle m'avait expliqué que c'était très mauvais de l'arrêter et de la reprendre. Soit. En tout cas en douze ans de pilule en pointillé, j'ai pu constater, à chaque reprise de cette merde chimique : une prise de poids significative entre trois et sept kilos dans les 6 mois de la reprise, des sautes d'humeurs : crises de larmes inexpliquées, énervement sans raison, irritabilité, baisse drastique de la libido après les 6 mois premiers de la reprise. Ca c'est pour ce que j'ai constaté directement à cause de la pilule. Gros hic entièrement de ma faute : à l'époque j'étais fumeuse, j'ai pris la pilule 5 ans et demi sans fumer et 5 ans et demi en fumant et ça a exacerbé mes migraines (ATTENTION : tous les professionnels de santé vous le dirons, il est extrêmement dangereux de fumer et de prendre la pilule ! Les risques de maladies cardio-vasculaires, les AVC, les risques d'anévrisme sont multipliés ! Ça abîme la circulation sanguine. Moi j'ai développé des petites vénules un peu partout sur les jambes et la mauvaise circulation du sang favorise la cellulite, la fatigue et les problèmes de tension artérielles.)

J'ai eu d'autres souci que je ne lierai pas directement à la pilule mais qui sait ? Quand je l'ai arrêtée, trois mois après j'ai commencé à développer des kystes énormes en région pubienne. Une vraie horreur. Les médecins me disaient que ça n'avait rien à voir mais je suis tombée sur le témoignage d'une fille chez qui l'arrêt de la pilule avait déclenché des kystes aux ovaires.

 

Les hormones contenues dans la pilule se retrouvent dans les urines et modifient la vie des poissons. Bah oui, vous pensez que ce qu'on rejette aux wc n'a aucune conséquence sur l'environnement ? Vous faites fausse route.

 

Bref, ce jour d'avril 2018 a été décisif pour moi : j'ai décidé de dire STOP à la pilule et je me suis rendue compte que nous sommes nombreuses à avoir fait le choix de s'en débarrasser. Ne croyez pas qu'il s'agit du seul moyen de contraception qui existe, demandez à votre médecin.

Les préservatifs sont une très bonne alternative d'autant plus qu'ils vous protègent des MST. S'il arrive un accident (ils sont rares malgré tout), la pilule du lendemain existe. Lorsque votre partenaire et vous avez passez les tests et dépistages et souhaitez arrêter ce moyen de contraception, il existe l'implant, le stérilet en cuivre (sans hormone) ou encore la contraception naturelle si vous êtes dans une relation stable et durable (elle n'est pas fiable et des accidents arrivent donc il vaut mieux être dans une configuration de couple où un « accident » se transforme en bonheur d'une vie)

Si votre médecin traitant ne s'y connait pas trop (c'était le cas de mon ancien médecin, un vieux monsieur de 68 ans) vous pouvez vous rapprocher d'une gynécologue ou d'un planning familial.

 

Des solutions existent ! Vous n'êtes pas obligées de vous infliger la pilule ad vitam aeternam ! Les conséquences sur la santé physique et morale et sont l'environnement sont réelles.

 

L'arrêt de la pilule (et des médications lourdes à outrance) a signé une première étape vers une vie plus saine. Il me restait alors plein d'autres étapes que je suis en train d'accomplir une à une ! En route vers une vie en phases avec la nature.

 

arret-pilule_width1024-1024x805

Je vous laisse en compagnie d'un certain nombre de liens si vous souhaitez vous documenter sur le sujet :

 

Pilule contraceptive : 7 effets secondaires avérés : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/femme-pilule-contraceptive-7-effets-secondaires-averes-68578/

 

Les dangers cachés et les mensonges de la pilule contraceptive :https://www.thierrysouccar.com/blog/les-dangers-caches-et-les-mensonges-de-la-pilule-contraceptive#

 

Des femmes racontent pourquoi elles ont arrêté la pilule contraceptive : http://madame.lefigaro.fr/societe/le-desarmour-des-femmes-pour-la-pilule-contraceptive-temoignages-260917-134398

 

Mon passage de la pilule au stérilet : bilan

https://tachederousseur.com/2015/12/mon-passage-de-la-pilule-au-sterilet-bilan/

10 octobre 2019

Natura Nostra sur Twitter

Natura Nostra essaie de se moderniser et ouvre son Twitter, venez nombreuses et nombreux :) 

 

https://twitter.com/NaturaNostra/status/1182180977847746566?s=20

 

twitter

Posté par NaturaNostra à 08:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 octobre 2019

L'après Lubrizol III : appels à aide/ informations/ retours d'expérience dans le changement de vie et l'habitat durable. (et inf

L'après Lubrizol III : appels à aide/ informations/ retours d'expérience dans le changement de vie et l'habitat durable. (et info BRETAGNE)

 

LUBRIZOL

Maintenant que le projet est lancé, je vais devoir tout budgetiser et choisir la solution la moins coûteuse et la plus écologique et pour cela j'ai besoin de vous ! Natura Nostra a besoin de vous ! Si vous connaissez des gens qui ont décidé de changer de vie, qui ont construit ou fait construire leur logement résilient et durable, je suis preneuse ! J'aimerais collecter un maximum de retours d'expériences afin de faire mon choix au mieux.

 

Pour l'instant je suis sur la piste d'acheter un terrain constructible (ou en partie constructible) d'au moins 1000m² et d'y installer un châlet allant de 35 à 55m². Sachant que je ne suis pas bricoleuse mais que j'ai très envie de m'y mettre !

 

Quelles sont les questions à me poser et à poser au propriétaire quand on achète un terrain ?

 

Merci de partager un maximum et merci pour votre aide:)  !

Vous pouvez m'écrire sur la page facebook, sur le blog ou à cette adresse:) caelys@live.fr

Posté par NaturaNostra à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 octobre 2019

L'après Lubrizol, II : rompre avec la dépendance à une société polluante et nocive pour la santé physique et morale.

 

 

L'article précédent relançait modestement la machine Natura Nostra, trop longtemps restée au repos. Prenons le temps à présent d'évoquer plus en détail quel est le projet que l'incendie de Lubrizol a motivé a voir sortir de terre.

 

l1

l2

l3

l4

Sur les photos : chez mes petits frères et sœurs en plein centre ville de Rouen. Polluée. Intoxiquée. Mais tout va bien. Je veux partir loin d'ici et mettre en place un havre de paix qui pourra les accueillir dès qu'ils en auront besoin : la famille est ce qu'on a de plus précieux.

 

En février, j'ai eu des soucis de santé physique (pulmonaires assez violents) et de santé morale (gros burn-out – eh oui personne n'est à l’abri). J'ai tout remis en question : mon quotidien, mon mode de vie, mon travail, mes choix passés, actuels et futurs, et je me suis rendue compte que ça n'allait pas, ça n'allait pas du tout. Mes migraines sont causées par mon stress au travail (quand je ne travaille pas, ou quand je ne stresse pas je n'ai pas de migraines) résultat : je suis sous traitement anti-migraineux depuis 4 a ns pour « rien » (et je vous laisse le soin de consulter les notices et les effets secondaires de ces merdes chimiques......) Mes soucis pulmonaires sont entièrement ma faute : j'ai été fumeuse pendant 6 ans – 26 jours sans tabac aujourd'hui, je tiens bon!!!- cependant, les professionnels qui m'ont vue m'ont confirmé que mes bronchites infectées à répétition et mes soucis ORL quasi-permanents étaient exacerbés par la pollution de Rouen (sans blague, QUID DE L'APRES LUBRIZOL???) et que mes crises d'asthme qui m'empêchent de dormir la nuit sont accentuée par mon stress (stress lié au travail et à mon mode de vie bouchon-boulot-dodo)

 

Quant au burn-out, pour faire un GROS résumé, disons que le monde du travail a mis en exergue mes difficultés interpersonnelles qui ont toujours été présentes mais qui n'ont jamais été aussi handicapantes qu'au travail. Je supporte très mal les milieux bruyants, je gère mal le stress et la pression à répétition, ça me déclenche des absences et des phénomènes de saturation mentale qui aboutissent à des migraines et malaises vagaux. Sur la durée, je finis également par faire des crises d'angoisse, des nuits blanches et des dépressions assez profondes. J'avais le choix de passer ma vie sous : anti-migraineux, décontractants musculaires, anxiolytiques, antidépresseurs et m'étouffer sous une couche de camisole chimique « pour tenir le coup » (d'autres se mettent à la cocaïne...) et en cachant le caca sous le tapis (car le problème de fond n'est jamais réglé) ou d'agir pour TOUT changer, de A à Z. Car le but de la vie, c'est pas ça, c'est pas d'étouffer sous une chape de plomb morale mais aussi sous une chape de plomb réelle dans l'air : le bon air pollué de notre bonne vieille Rouen. Je veux respirer à pleins poumons, je veux vivre loin du stress, de la pression et plus proche de la nature. Et après Lubrizol, je considère ma bonne terre normande comme foutue. Je veux aller là où mon instinct me dit d'aller...

 

Comment procéder ?

 

Je vais me tourner vers la terre de Bretagne, qui m'a toujours fascinée et attirée. Je vais me donner trois ans. Trois ans pour étudier le projet, mettre de côté, me renseigner sur le développement durable, l'écologie, la low-tech, la permaculture, les habitats autonomes afin de choisir la meilleure solution pour moi. En parallèle, je préparerais ma reconversion professionnelle vers une profession où je serai autonome et indépendante -je ne sais pas encore dans quel domaine mais j'ai de nombreuses compétences et j'ai décidé de me faire confiance- Le but va être que ce ne soit pas mon métier qui devra déterminer ma vie et là où je vis (l'une des principales raisons qui m'a fait quitter l'éducation nationale) mais ma vie qui sera prioritaire, et le travail viendra s'adapter. Bien entendu, je vais également me préparer à déconsommer progressivement afin de réduire mes dépenses à leur strict minimum étant donné que ce projet aura pour conséquence une certaine précarité financière, mais ça ne me fait pas peur. Aujourd'hui, quand je regarde mes dépenses, une bonne partie est superflue et j'aurai donc trois ans pour ré-apprendre à consommer de façon responsable et dans mes justes besoins. Par chance, je n'ai jamais été matérialiste et même si j'ai encore beaucoup de travail de ce côté là, je vais m'éduquer et suivre l'adage de notre bon vieux Baloo du Livre de la Jungle « Il en faut peu pour être heureux »

 

Je vous laisse en compagnie de cette vidéo de « L'archi'pelle ». Cette chaîne YouTube sera un phare dans la nuit pour moi, je vais regarder toutes les vidéos une par une pour apprendre et m'inspirer de ce que Brian a pu mettre en place car nos profils sont assez similaires : c'est un citadin parti de rien si ce n'est d'une bonne dose de volonté. Cette vidéo explique son choix et je suis assez en phase avec sa vision des choses:)

 

Vidéo #14 Mes convictions et les choses qui m'ont fait partir de la ville.

https://www.youtube.com/watch?v=yNpiXARpnLc

Posté par NaturaNostra à 19:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 octobre 2019

L'après Lubrizol

L'après Lubrizol

 

lubrizol

Quel merveilleux hasard ! Je vous le révèlerai juste après mais la vie est pleine de petites coïncidences parfaitement délicieuses, comme des clins d'oeil de la providence:)

 

Depuis mon arrivée définitive dans le monde du travail, mon lien avec la nature et la spiritualité s'est peu à peu étiolé, jusqu'à complètement se briser. Et pourtant, bien que le blog ait été abandonné, à l'exception de quelques petites tentatives échouées de retour, la page continuait à exister et à partager sporadiquement des articles empruntés à d'autres : le projet Natura Nostra n'a donc jamais été mort et enterré.

 

La catastrophe technologique du 26 septembre 2019 a eu l'effet d'un éléctrochoc pour moi. Ce serait long de faire tout le détail et le cheminement de ce qui s'est passé en moi, mais ça m'a réveillé d'un sommeil long de près de 5 ans. Noyée par la spirale infernale du metro-boulot-dodo, endormie par la fadeur dans laquelle s'était engouffrée ma vie, je ne voyais plus l'intérêt à la magie, à la nature, au sain. Ca suffit ! Moi qui ai toujours rêvé d'habiter dans ma petite maison dans la campagne, qu'est-ce que j'attends ? Moi qui ne veux plus vivre dans cette région polluée et aujourd'hui empoisonnée, qu'est-ce que j'attends ? Pourquoi m'auto-persuader que ce rêve ne peut devenir réalité ? STOP. Il est l'heure de me réveiller.

 

Je réactive donc ce blog et la page facebook afin de me lancer dans le projet de toute une vie : m'installer dans une maison durable, écologique, mener une vie respectueuse de la nature mais aussi respectueuse de mon bien-être. Je patauge pas mal mais ici, ce sera mon point de repère où je partagerai tout ce qui me paraît utile et intéressant.

 

Quant à l'incroyable coïncidence, c'est que je comptais commencer cet article par « c'est le … 2013 que j'ai commencé ce blog » Je me souvenais de l'année, une année cruciale et charnière dans ma vie, mais je ne me souvenais plus de la date exacte. Et bien figurez-vous que ce blog a vu le jour LE 5 OCTOBRE 2013 SOIT EXACTEMENT IL Y A 6 ANS JOUR POUR JOUR ! Excellent ! Et c'était aussi un samedi, jour de Saturne, jour qui a toujours été très spécial pour moi, planète qui m'a toujours été spéciale également sans que je puisse expliquer concrètement pourquoi. 

 

Ainsi 6 ans après sa naissance, Natura Nostra reprend vit, tel le Phénix qui renaît de ses cendres:)

Posté par NaturaNostra à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 janvier 2019

Belle et Lumineuse année 2019 à toutes et tous!

 
Je sais que cette page est, telle la Belle au Bois dormant, plongée dans un sommeil profond. Je sais que ma propre spiritualité est actuellement en dormance.
 
Je m'occupe d'autres projets, j'ai autres pages facebook qui me prennent beaucoup de temps et d'énergie et deux autres blogs aussi (je n'en fais pas la promotion car ce n'est pas ainsi que les choses fonctionnent).
 
Cependant, je profite de ce jour clé pour vous souhaiter de trouver la Lumière.
Non pas la VERITE. Mais la LUMIERE.
 
La vérité n'existe pas. Il y a autant de vérités qu'il y a d'individualités dans ce monde.
 
En revanche, la Lumière, il n'y en a qu'une et chacun de nous peut la trouver: à l'intérieur.
 
Car ce qui nous attend n'est pas tant une révolution sociale, économique ou politique. Le challenge réel qui nous attend pour les prochaines décennies est un challenge INTÉRIEUR. Ce que certains appelleront une "Révolution Spirituelle".
 
Je vous souhaite à tous et toutes, à toutes et tous, de sortir de la jolie Chrysalide de verre dans laquelle nous sommes enfermés depuis l'enfance pour devenir des Papillons libres, sans entrave, et sans ténèbres. Je ne choisis pas ce symbole par hasard et ceux qui savent comprendront.
 
Car nous sommes nombreux à nous battre pour la Lumière.
 
Je vous souhaite beaucoup de bonheur et d'accomplissement pour cette nouvelle année. Renouez avec vos rêves d'enfants, renouez avec vos passions, renouez aussi avec vos proches, malgré leurs défauts et vos divergences. Vous pouvez avoir confiance en ce que vous entreprenez.
 
Belle année 2019.
 
Bien à vous.
 
CLS.

papillon-violet-mini-1388685700

 
Crédits photo: Kesu - Fotolia

25 septembre 2018

Table d'émeraude d'Hermès Trismégiste

Table d'émeraude d'Hermès Trismégiste

Il est grand temps pour moi de partager un texte fondateur qui compte énormément pour moi et qui a une importance capitale dans le monde ésotérique. Prenez plaisir à le découvrir.

http://www.philo5.com/…/HermesTrismegiste_LaTableDEmeraude.…

I

Veru sine mendacio, certu, & verissimu.

Il est vrai sans mensonge, certain & très véritable.

II

Quod est inferius, est sicut quod est superius. Et quod est supius est sicut quod est inferius ad perpetrada miracula rei unius.

Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut : & ce qui est en haut, est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose.

III

Et sicut oes res fuerut ab uno meditatiae unius. Sic oes res natae fuerut ab hac unare, adaptatiae.

Et comme toutes les choses ont été, & sont venues d'un, par la méditation d'un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique, par adaptation.

IV

Pater eius est Sol, mater eius Luna. Portavit illud ventus in uetresuo. Nutrix eius terra est.

Le soleil en est le père, la lune est sa mère. Le vent l'a porté dans son ventre. La terre est sa nourrice.

V

Pater omnis telesmi totius mundi est hic. Vis eius integra est,

Le père de tout le telesme de tout le monde est ici. Sa force ou puissance est entière,

VI

si uersa fuerit in terra.

si elle est convertie en terre.

VII

Separabis terra abigne, subtile a spisso, suavit cum magno ingenio.

Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l'épais doucement, avec grande industrie.

VIII

Ascendit a terra in coelu, iterumae descedit in terra, & recipit vim superioru & inferioru. Sic habebis gloria totius mundi. Ideo fugiet a te omnis obscuritas.

Il monte de la terre au ciel, & derechef il descend en terre, & il reçoit la force des choses supérieures & inférieures. Tu auras par ce moyen la gloire de tout le monde ; pour cela toute obscurité s'enfuira de toi.

IX

Hic est totius fortitudinis fortitudo fortis, qa vincet omnem rem subtilem, omnemquae folidam penetrabit.

C'est la force forte de toute force : car elle vaincra toute chose subtile, & pénétrera toute chose solide.

X

Sic mundus creatus est.

Ainsi le monde a été créé.

XI

Hinc erunt adaptationes mirabiles, quaru modus hic est.

De ceci seront & sortiront d'admirables adaptations, desquelles le moyen en est ici.

XII

Itaquae vocatus sum Hermes Trismegistus, habens tres partes philosophae totius mundi. Completu est, qd dixi de operatiae Solis.

C'est pourquoi j'ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois parties de la philosophie de tout le monde. Ce que j'ai dit de l'opération du soleil est accompli, & parachevé.

 

the-emerald-tablet-of-hermes

Posté par NaturaNostra à 20:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 septembre 2018

Cette musique me transporte à chaque fois :)

[Film] Musique - Last Of The Mohicans

https://www.youtube.com/watch?v=rE4NinEU1TY

Posté par NaturaNostra à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2018

LVNA MEA

df6dfa4685_88474_equinoxeimage-02

Posté par NaturaNostra à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2018

Les mystères de la nature jamais expliqués…

Avant la science, les hommes ne pouvaient s’en remettre qu’aux dieux pour comprendre les phénomènes naturels exceptionnels. Un orage un peu trop fort ? Zeus est en colère. Une mer démontée ? Des offrandes à Poséidon suffiront.

Heureusement, la science nous a fourni de nombreuses réponses et nous ne craignons plus, désormais, que le ciel nous tombe sur la tête. Pourtant la nature n’a pas encore livré tous ses secrets…

Les dunes de sable qui chantent

Vous en avez peut-être déjà entendu parler : les dunes chantent en plein désert ! Elles seraient une cinquantaine à travers le monde à posséder ce singulier talent, dans plus de trente-cinq déserts, de la Californie à l’Afrique, en passant par la Chine ou le Qatar. Le chant des dunes, grave et harmonieux, évoque le souffle du didgeridoo (sorte de trompe aborigène) ou le bruit d’un petit avion.

Dans ses récits, Marco Polo, comparait ce chant au roulement des tambours de guerre. Un chant qui ne peut s’apprécier que par un temps très sec et qui laisse les scientifiques dubitatifs. Car beaucoup d’hypothèses ont été soulevées, mais les scientifiques ont du mal à comprendre pourquoi certaines dunes chantent plus que d’autres. Ce serait en réalité une histoire de taille du grain de sable… Les études se poursuivent.

La taille des grains pourrait expliquer que les dunes chantent lorsque le temps est très sec. (Photo : Luca Galuzzi/Wikimedia)
 

L’eau de la cascade qui ne va nulle part

Dans un parc du Minnesota, aux États-Unis, l’eau d’une cascade qui se divise en plusieurs chutes d’eau, tombe en partie dans un trou géant creusé dans la falaise, sans que personne ne sache où elle ressort. Certains ont tenté d’y jeter des objets sans jamais les voir réapparaître, et les scientifiques qui ont procédé à des tests à base de colorants n’ont pas eu plus de succès. Un mystère qui lui vaut le surnom de « bouilloire du diable » (Devil’s Kettle). Pour les chercheurs, trois solutions : l’eau rejoint le courant principal de la rivière, ou elle mène à une embouchure du lac Supérieur, ou encore elle passe par de grandes galeries d’eau souterraines. Malheureusement, aucune hypothèse n’a pu être confirmée.

Dans un parc du Minnesota, aux États-Unis, l’eau d’une cascade appelée « bouilloire du diable » ne va nulle part.(Photo : Doug Wallick/Flickr)

La gelée stellaire

Quelle est cette étrange substance gélatineuse ? On l’appelle la gelée des étoiles ou gelée stellaire. Dès le XIVe siècle, des ouvrages mentionnent sa présence sur le sol. Si on l’appelle la gelée stellaire, c’est parce que les scientifiques ont pensé qu’elle était laissée par des corps célestes tombés sur terre, comme un météore. Puis, certaines hypothèses ont affirmé que cette gelée était composée de restes de grenouilles, de crapauds, ou de vers ou bien, qu’elle était produite par des bactéries. En réalité, rien n’est confirmé et son analyse est d’autant plus compliquée qu’elle se dissipe très vite après être apparue.

Les scientifiques pensaient que la gelée stellaire était laissée par des corps célestes tombés sur terre. (Photo : Wikimedia)

Les lumières d’Hessdalen

Les premières observations du phénomène remontent aux années 1940 et alimentent encore les plus folles théories extraterrestres. Dans la vallée d’Hessdalen en Norvège, dansent d’étranges lumières de couleurs et de formes différentes. Elles clignotent, s’éternisent et réapparaissent. Parfois, elles peuvent apparaître plus de 20 fois par semaine.

Les scientifiques eux, se révèlent incapables d’expliquer avec certitude le phénomène. Alors ovni ? Combustion des nuages de poussière du sol de la vallée ? Phénomène impliquant du plasma ? Après plusieurs années d’étude, et autant d’hypothèse, les scientifiques ont déterminé que les roches de cette vallée étaient particulièrement riches en zinc, en fer et en cuivre. Dès lors, ce serait le flux d’électricité produit par ces roches qui pourrait expliquer la formation de ces lumières, et le champ électromagnétique leurs déplacements.

Les lumières d’Hessdalen en Norvège peuvent apparaître jusqu’à vingt fois par semaine. (Photo : Nikobradshaw/Flickr)

La foudre de Catatumbo

Ce phénomène n’est pas vraiment différent des orages traditionnels, mais son intensité est un mystère pour tous les scientifiques. L’éclair de Catatumbo se produit de façon régulière (environ 160 nuits par an, généralement d’avril à novembre), dans un lieu bien précis, le bassin du lac de Maracaibo, situé à l’extrême ouest du pays.

C’est un spectacle extraordinaire. Chaque nuit ce sont des centaines, voire des milliers d’éclairs qui fendent le ciel et illuminent le lac. Au plus fort de l’activité, on peut observer jusqu’à 280 éclairs par minute. Une étude de la NASA a déterminé que c’est l’endroit du monde où se produit la plus grande quantité d’éclairs par kilomètre carré.

Le plus étonnant, c’est que ce show naturel se produit dans le plus grand silence. Il ne s’agit donc pas d’un orage ordinaire, mais d’un phénomène physique tout à fait particulier à la région. Et si certaines hypothèses sont avancées, beaucoup d’interrogations demeurent.

Chaque nuit des centaines, voire des milliers d’éclairs, fendent le ciel et illuminent le lac de Maracaibo. (Photo : Wikimedia)

La forêt tordue

Cette curiosité naturelle d’une superficie d’environ 1,7 ha, se trouve en Pologne dans la banlieue de Gryfino une petite ville de la Poméranie occidentale. Ces 400 pins fortement déformés attirent les curieux du monde entier. Certains ont plus de 80 ans et mesurent jusqu’à 12 mètres de hauteur. Mais la forme étrange de leurs troncs reste jusqu’à présent inexpliquée. En effet, à 40 cm au-dessus du sol, les arbres semblent avoir été pliés, leur tronc présentant un angle perpendiculaire. Puis les arbres, reprennent une direction verticale. Tous ont exactement la même forme.

À travers les années, cette forêt a vu naître les rumeurs les plus diverses à son sujet. Les plus folles y voient l’intervention d’elfes, d’autres mettent en cause le vent. Certains scientifiques affirment qu’elle est due à l’intervention de l’homme : la forêt aurait été plantée dans les années 30 par des arboriculteurs de la région, soucieux de fournir des troncs courbés aux artisans menuisiers avec qui ils travaillaient. Mais aucune étude n’a su confirmer cette théorie.

En Pologne, une étrange forêt abrite près de 400 pins tordus.
(Photo : Wikimedia)

La foudre en boule

Ce phénomène météorologique rare a inspiré Hergé pour ses aventures de Tintin. On la retrouve notamment la boule de feu dans « Les sept boules de cristal ». Les scientifiques ont du mal à expliquer comment apparaît cette boule lumineuse d’une vingtaine de centimètres de diamètre lors d’un orage. L’hypothèse la plus sérieuse cependant est que la boule se crée lorsque la foudre frappe le sol et vaporise l’oxyde de silicium très présent à la surface de la Terre.

La foudre en boule est un phénomène météorologique très rare.
(Photo : Wikimedia)

La pluie d’animaux

Encore un phénomène météorologique qui suscite beaucoup d’interrogation. On en recense à différentes époques et dans différents pays : une pluie de poissons à Korona en Grèce au IVe siècle avant JC, puis plus de deux mille ans plus tard, en 2002, au même endroit une autre pluie de poisson. Une pluie de crapauds dans le sud de la France en 1836, ou encore une pluie de 10 000 chauves-souris en Australie en 2011… Il y a plusieurs dizaines de pluie d’animaux recensées. La théorie la plus vraisemblable pour expliquer ce phénomène : une tornade, une trombe marine en mer ou sur un lac, qui emporte les animaux pour les déposer plus loin.Source

La première pluie d’animaux recensée remonte au quatrième siècle avant Jésus Christ.

01 septembre 2018

L'arbre des Séphiroth

L'arbre des Séphiroth

arbre séphiroth

 
Je suis tombée sur l'évocation des 10 mondes et de l'arbre de vie dans l'ouvrage « un alchimiste raconte » par Patrick Burensteinas et j'ai beaucoup apprécié cette symbolique et cette conception spirituelle du monde. Je rappelle que je n'appartiens à aucune croyance, ni monothéiste, ni polythéiste. Je ne suis ni athée ni agnostique. Je suis a-religion. Disons que je n'exprime pas le besoin de nommer ce que je crois ou ce que je ressens, mais cela fera peut-être l'objet d'un autre article.
 
Je vous partage une partie de l'article de wikipédia à ce sujet et je vous joindrai d'autres liens si vous souhaitez creuser le sujet
 
Les Sephiroth en hébreu ספירות sont dix puissances créatrices énumérées par la Kabbale dans son approche mystique du mystère de la Création. Chaque Sephira est l'émanation d'une énergie du Dieu Créateur. Ces puissances divines manifestent dans la création du monde fini le Pouvoir Suprême du En Sof, l'Infini. Les traités de Kabbale présentent souvent les Sephiroth sous la forme d'un Arbre de
Vie.
 
Les Sephiroth
 
 
1. Kether - Couronne
2. Ḥokhma - Sagesse
3. Bina - Compréhension
4. Ḥessed - Miséricorde
5. Gueburah - Force
6. Tiph'ereth - Beauté
7. Neṣaḥ - Victoire
8. Hod - Gloire
9. Yessod - Fondation
10. Malkhouth - Royaume
 
Courte symbolique hermétique des Sephiroth
 
Les représentations ci-dessous illustrent la symbolique des Sephiroth dans la tradition hermétique, qui diffère de la tradition juive
 
 
Malkhouth
 
Signification : Royaume
Planète : Olahm Yesodoth (la sphère des éléments, la Terre)
Élément : la terre
Couleur : le brun
Nombre : 10
Image : une Jeune Femme Couronnée, assise sur un Trône
Correspondance briatique : la stabilité
Vertu : discernement
Vice : avarice & inertie
 
 
Qlipah : stase
 
Expérience Spirituelle : Vision du Saint Ange Gardien
Titres : la Porte, la Porte de la Mort, la Porte des Larmes, la Porte de la Justice, la Mère inférieure, Malkah, la Reine, Kallah, la Promise, la Vierge
Nom de Dieu : Adonaï ha Aretz, Adonaï Malekh
Archange : Sandalphon et Uriel
Ordre Angélique : Ishim
Noms Communs : le monde réel, la matière physique, la terre, la Terre-Mère, les éléments physiques, le monde naturel, la solidité, la stabilité, l’inertie, la mort corporelle, l’incarnation, …
 
Yesod
 
Signification : Fondation
Planète : Levanah (la Lune)
Élément : l’Ether
Couleur : le mauve
Nombre : 9
Image : un homme beau et fort
Correspondance briatique : la réceptivité, la perception, la pureté
Vertu : l’indépendance
Vice : illusion, rêverie
 
 
Qlipah : obéissance aveugle
 
Expérience Spirituelle : la Vision du Mécanisme de l’Univers
Titres : le Palais aux Images
Nom de Dieu : Shaddaï El Chaï
Archange : Gabriel
Ordre Angélique : les Anges
Noms Communs : perception, imagination, instinct, apparence, la lune, l’inconscient, l’instinct, les liens, l’illusion, les rêves, la divination, l’éther, le sexe, les portes secrètes, …
 
 
Hod
 
Signification : Gloire, Splendeur, réverbération.
Planète : Kokab (Mercure)
Élément : Air
Couleur : Jaune
Nombre : 8
Image : un Hermaphrodite
Correspondance briatique : l’abstraction
Vertu : honnêteté, confiance
Vice : volonté
 
 
Qlipah : la rigidité
 
Expérience Spirituelle : la Vision de la Splendeur
Titres : aucun
Nom de Dieu : Elohim Tzabaoth
Archange  : Raphaël
Ordre Angélique : Beni Elohim
Noms Communs : la raison, l’abstraction, la communication, la conceptualisation, les sciences, le langage, l’argent, les mathématiques, la médecine, la philosophie, la Qabale, la loi, les "droits", la magie rituelle.
 
 
Netzach
 
Signification : Victoire, Fermeté
Planète : Nogah (Vénus)
Élément : l’Eau
Couleur briatique : le vert
Nombre : 7
Image : une magnifique femme nue
Vertu : ouverture sur les autres
Vice : fermeture aux autres
Qlipah : routine, habitude
Expérience Spirituelle : Vision de la Beauté Triomphante
Titres : la Parfaite.
Nom de Dieu : YHVH Tsabaoth
Archange : Haniel
Ordre Angélique : Elohim
Noms Communs : la passion, le plaisir, la luxure, la beauté sensuelle, les sentiments, les émotions - l’amour, la haine, la rage, la joie, la dépression -, la misère, l’excitation, la sympathie, l’empathie, le désir, la magie extatique.
 
 
Tiphéreth
 
Autre nom : Tiphareth
Signification : Beauté
Planète : Shemesh (le Soleil)
Élément : Lumière
Couleur briatique : l'Or
Nombre : 6
Image : un roi, un Enfant, un Dieu sacrifié
Correspondance briatique : centré, totalité
Vertu : la dévotion au Grand Œuvre
Vice : fierté, arrogance, narcissisme
 
 
Qlipah : fausseté
 
Expérience Spirituelle : la vision de l’Harmonie
Titres : Melek, le Roi ; Zeïr Anpin, le microprosope ; le Fils ; Rachamin, la charité.
Nom de Dieu : Aloah ve Daath
Archange  : Mikaël
Ordre Angélique : Malahim
Noms Communs : l’harmonie, l’intégrité, la totalité, l’auto-sacrifice, la Pierre de Dieu, centre, la Pierre philosophale, l’identité, le plexus solaire, un Roi, le Grand Œuvre.
 
 
Gueburah
 
Autres noms: Geburah, Gueburah, Gevourah, Guevourah
Signification : Force
Planète : Madim (Mars)
Élément : le Feu
Couleur briatique : le rouge
Nombre : 5
Image : un Puissant Guerrier
Correspondance briatique : le pouvoir
Vertu : le courage & l’énergie
Vice : la cruauté
 
 
Qlipah : la bureaucratie
 
Expérience Spirituelle : la vision de la Puissance
Titres : Pachad, la Peur ; Din, la Justice
Nom de Dieu : Elohim Gibor
Archange : camaël
Ordre Angélique : Seraphim
Noms Communs : la puissance, la justice, la rétribution, la Loi dans son exécution, la cruauté, l’oppression, la domination, la sévérité, les arts martiaux.
 
 
Hessed
 
Autre nom : Chesed
Signification : Miséricorde
Planète : Tzadekh (Jupiter)
Élément : l'Eau
Couleur briatique : le bleu
Nombre : 4
Image : un Puissant Roi
Correspondance briatique : l’autorité
Vertu : l’humilité & l’obéissance
Vice : la tyrannie, l’hypocrisie, la bigoterie & la gloutonnerie
 
 
Qlipah : l’idéologie
 
Expérience Spirituelle : la Vision de l’Amour
Titres : Gedulah, la Magnificence, l’Amour, la Majesté
Nom de Dieu : El
Archange : Tsadkiel
Ordre Angélique : Hashmalim
Noms Communs : l’autorité, la créativité, l’inspiration, la vision, l’excès, le pouvoir séculier & spirituel, la soumission, la naissance.
 
 
Daath
 
Signification : la Connaissance
Cette Sephirah, qui n’en est pas une, n’a aucune qualité manifestée et ne peut être invoquée directement.
Noms Communs : un tunnel, une porte, un trou, un trou de ver, un trou noir, un vortex, un miroir.
 
 
Binah
 
Signification : Compréhension
Planète : Saturne
Élément : tous les éléments
Couleur briatique : le noir
Nombre : 3
Image : trois Vieillards sur des trônes
Correspondance briatique : l'intelligence
Vertu : la stabilité
Vice : l’inertie
 
 
Qlipah : le fatalisme
 
Expérience Spirituelle : la Vision de la Peine
Titres : Aïma, la Mère ; Ama, la Couronne ; Marah, la Mer d’Amertume ; la Mère des Formes, la Mère Supérieure.
Nom de Dieu : Y.H.V.H.
Archange : Tsaphkiel
Ordre Angélique : Aralim
Noms Communs : la limitation, la contrainte, la lenteur, la stérilité, l’incarnation, la karma, le destin, la mère, la fertilité, la mort.
 
 
Hokhmah
 
Signification : Sagesse
Planète : Mazlot (le Zodiaque, les Etoiles Fixes, Uranus)
Couleur briatique : argenté, gris-blanc
Nombre : 2
Image : un Homme Barbu
Correspondance briatique : l'harmonie, la musique
Vertu : le bien
Vice : le mal
 
 
Qlipah : l’arbitraire
 
Expérience Spirituelle : la Vision de Dieu
Titres : Abba, le Père, le Père Supernel.
Nom de Dieu : Iah
Archange : Raziel (Jophiël)
Ordre Angélique : Auphanim
Noms Communs : la pure énergie créatrice, la force de vie.
Kether
 
Signification : Couronne
Planète : Rashith ha Gilgalim, le Feu Tourbillonnant (le Big Bang), les Premiers Tourbillons (Neptune)
Couleur briatique : le blanc pur
Nombre : 1
Image : un homme au visage lumineux comme le soleil sur un trône
Correspondance briatique : l’Unité
Vertu : le succès
 
 
Qlipah : la futilité
 
Expérience Spirituelle : l’Union avec Dieu
Titres : l’Ancien des Jours, le Macroprosope, la Tête Blanche, l’Existence des Existences, Rum Maalah.
Nom de Dieu : Eheieh
Archange : Metatron
Ordre Angélique : Hahioth ha Qodesh, les Animaux Saints
Noms communs : l’unité, l’union, tout, la pure conscience, Dieu, la Divinité, la Manifestation, le Commencement, la Source, l’Émanation.
 
D'autres explications ici :
http://www.kabbale.org/arbre_arbre.htm
 
http://soleildelumiere.canalblog.com/archives/2013/02/04/26327158.html
 
une vidéo ici

L'arbre des séphiroth avec Suzanne Renardat

https://www.youtube.com/watch?v=oT2fqnRUyis

Posté par NaturaNostra à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2018

le bicarbonate de soude

le bicarbonate de soude

 

Le bicabornate de soude est un véritable miracle trop souvent oublié de tous. Vous en avez marre des produits chimiques de l'industrie pharmaceutiques ? (re)découvrez les bienfaits du bicarbonate de soude

 

Je vous partage l'article extrait du site suivant : https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/12533/10-usages-du-bicarbonate-qui-vont-revolutionner-votre-quotidien

, à votre bicarbonate de soude !!!

 

Produit polyvalent par excellence, le bicarbonate de soude peut vous rendre une multitude de services au quotidien. Naturelle, écologique et économique, cette poudre blanche extrêmement soluble est incontournable pour la maison, le jardin, la cuisine ou encore la salle-de-bain. Inutile de s'encombrer d'une batterie de produits d'entretien couteux et polluants, le bicarbonate de sodium sait tout faire. Ou presque. Bio à la Une vous révèle quelques bons tuyaux pour se faciliter les tâches quotidiennes avec bicarbonate de sodium.

1) Pour un linge plus propre

Dilué dans un peu d’eau et vaporisé sur les taches ou mélangé à sa lessive en poudre, le bicarbonate est un précieux allié pour laver le linge.

2) Pour une vaisselle brillante

Sur un chiffon humide, on ajoute quelques pincées de bicarbonate de sodium. On frotte délicatement puis on rince, la vaisselle sera brillante naturellement et sans efforts. Même opération pour prendre soin de l’argenterie. Rien de tel également pour récupérer une casserole brûlée. Il suffit de trois cuillères à café de poudre et d’un peu d’eau chaude. On laisse le mélange agir une petite demi-heure puis on frotte. Si l’opération s’avère inefficace, on double la dose de bicarbonate et on porte à ébullition pendant cinq minutes. On frotte une fois l’eau refroidie.

3) Pour nettoyer du sol au plafond

Comme pour la vaisselle avec un chiffon humide et un peu de bicarbonate de soude, on peut s’attaquer à toute la maison pour un nettoyage efficace et écolo. Plaque de cuisson, évier, baignoire, mur de douche, tout y passe. Plus encore, on utilise le bicarbonate pour désinfecter les toilettes. Deux grandes cuillères de poudre et un peu de vinaigre blanc que l’on verse le long des parois de la cuvette, quelques minutes de patience et le tour est joué.

4) Pour neutraliser les mauvaises odeurs

Le bicarbonate de soude agit comme un véritable piège à odeur. Si on peut en remplir une coupelle et la placer dans le réfrigérateur pour neutraliser les odeurs, on peut aussi s’en servir pour rafraîchir des chaussures un peu trop odorantes. On verse simplement un peu de bicarbonate dans la chaussure et on laisse agir toute la nuit.

5) Pour mieux conserver un bouquet de fleurs

Marre des fleurs qui font la tête au bout de quelques jours seulement ? On améliore la longévité de son bouquet en coupant les tiges des fleurs en biseau et les plongeant dans une eau tiède mélangée à une cuillère à café de bicarbonate. Dans l’idéal, on change l’eau un jour sur deux.

6) Pour nettoyer les fruits et légumes

Pour laver efficacement et naturellement les fruits et légumes on les plonge dans un récipient d’eau à laquelle on ajoute un peu de bicarbonate. Le mélange permettra d’éliminer 99 % des impuretés de la peau des végétaux. Et le bicarbonate de soude peut aussi s’utiliser en petite quantité lors de la cuisson des légumes afin qu’ils gardent une belle couleur.

7) Pour faire lever une pâtisserie

Au-delà de 70°C, le bicarbonate de soude a une action levante. Une astuce dont ne se privent pas les chefs pâtissiers pour améliorer la texture de leurs desserts. Tout comme pour la cuisson des légumes, on y va doucement sur les quantités. ½ cuillère à café pour 250 g de farine suffit. Et ce n’est pas le seul service que peut vous rendre le bicarbonate de soude en cuisine. Avec une seule pincée vous réussirez à coup sur vos blancs en neige.

8) Pour un sourire plus blanc que blanc

On vous le disait, le bicarbonate s’invite partout, jusque dans les vanity-cases ! Pour des dents plus blanches, on verse une petite quantité de poudre sur sa brosse à dent et on y ajoute quelques gouttes de jus de citron puis on l’utilise comme un dentifrice classique. Le mélange est redoutable. Néanmoins, pour ne pas agresser l’émail, on réitère l’opération deux à trois fois par mois, maximum.

9) Pour une meilleure digestion

En plus de tout récurer du sol au plafond, le bicarbonate permet de lutter contre les remontées acides. Une cuillère à café diluée dans un verre d’eau avec quelques gouttes de jus de citron facilite la digestion et apaise les brûlures d’estomac.

10) Pour prendre soin du jardin

Une cuillère à café de bicarbonate, trois cuillères à soupe d’huile d’olive et un grand verre d’eau. Voilà la recette d’un insecticide totalement naturel qui vous permettra de prendre soin de votre jardin sans l'innonder de produits chimiques. Pulvérisée sur les plantes, cette solution permet de tenir les insectes éloignés.

En plus d’être d’une efficacité redoutable pour toute sorte de tâches, le bicarbonate de soude a une durée de conservation illimitée. Pour cela, il suffit de le maintenir au sec. En cas de doute, il est possible de vérifier s’il est toujours utilisable en en mélangeant une petite quantité à du vinaigre blanc. S’il y a effervescence, vous pouvez y aller !



12533-bicarbonate_de_soude

Posté par NaturaNostra à 19:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 août 2018

Le Nostoc ou le crachat de Lune

Le Nostoc

nostoc 1

nostoc pruniforme

 
Le nostoc est aussi appelé crachat de lune. J'ai découvert ce végétal très particulier lors de mes lectures et recherches alchimiques. Je vais vous partager ce qu'on en dit sur le net et je suis très triste car je n'en ai jamais croisé et je ne sais pas où en trouver près de chez moi.
 
Merci à l'article PDF ci joint :http://www.terre-citoyenne.org/fileadmin/TC/RESSOURCES_COMMUNES_PDF/Guerande2013/FICHE_EXPERIENCE/FE_Bolvie_Nostoc_Planchon_ok.pdf
 
 
 
Les nostocs sont des algues bleues microscopiques (cyanobactéries) de la famille des Nostocaceae dont il existe plus d’une vingtaine d’espèces. Ils se présentent sous forme de colonies gélatineuses de formes très variées. Le nostoc sphaericum a une apparence de bille translucide verdâtre d’un diamètre de 1 à 3 cm, et le nostoc commun celle de lamelles irrégulières pouvant atteindre 20 cm de long. Les nostocs ont la capacité de fixer l’azote atmosphérique et vivent dans des environnements très variés et extrêmes : déserts, glaces de l’Antarctique, lichens, lacs, rivières et sols. Ils ont comme spécificité écologique la résistance au gel et aux ultras violets, et ont également la capacité de survivre sous forme déshydratée pendant des années puis de relancer leur métabolisme en quelques heures. Le nostoc sphaericum vit dans des lacs oligotrophes (dépourvus d’azote) de 3 à 5000 mètres d’altitude. Le nostoc commun se trouve sur le sol dans tous types de régions après les pluies. Le nostoc est riche en nombreux nutriments, notamment en protéines, en calcium et vitamine A, comme illustré dans le tableau ci-contre pour le nostoc commun. Mais si certains nostocs sont des aliments traditionnels comestibles, à l’inverse d’autres sont considérés comme toxiques. D’après une étude récente, même le nostoc commun, aliment traditionnel pourrait contenir des substances neurotoxiques. Des études scientifiques ont découvert dans le nostoc des molécules dignes d’intérêt, entre autres pour leurs effets contre les tumeurs cancéreuses. Le nostoc peut avoir des applications en cosmétique, et dans l’aérospatiale pour sa faculté de protection contre les ultra violets. Lieux de production et d’utilisation du nostoc Le nostoc commun peut se trouver dans pratiquement toutes les régions du monde ; en Amérique du Sud, il est exploité uniquement en zone de montagne, le plus souvent au-delà de 3000 mètres d’altitude, où il est de meilleure qualité et Fiche d'expérience - Sessions de Guérande - Octobre 2013 - page2/5 2 Les nostocs : données Nutriment Quantité Protéines 25,4 g Glucides 62,4 g Lipides 0.80 g Eau 6.30 g Cendre 5,10 g Phosphore 258 mg Calcium tableau 1 : composition de nostoc commun pour 100g ©FAO, 2013 America latina caraibe où il se reproduit en grandes quantités grâce à la présence de zones humides permanentes préservées. Dans les Andes, le nostoc commun se trouve sur le sol après les périodes de pluie (mars), et en décembre (été) dans les lacs d’altitude en ce qui concerne le nostoc sphaericum. Utilisation : consommation et commercialisation En Amérique Latine, la murmunta (nostoc sphaericum) est plutôt commercialisée et consommée fraîche, en particulier en période chaude et par les populations des plaines. Elle est préparée en picante (région de Cuzco) ou en salade. Les Indiens considèrent le nostoc comme un aliment rafraîchissant servant à purifier l’organisme. Il est traditionnellement indiqué dans la pharmacopée locale contre les maladies liées à trop de « chaleur » (selon le diagnostique traditionnel des maladies par les Indiens : trop de chaud ou trop de froid). Consommé en substitution à la viande, il est l’aliment du vendredi et de la semaine sainte par excellence. C’est aussi l’aliment quasi quotidien des mineurs de Potosi afin d’éviter les maladies dues à l’exploitation des mines, qui consomment le nostoc commun acheté sec au marché et réhydraté en soupe. Il est particulièrement conseillé en période de changement de saison pour augmenter les défenses de l’organisme. Avec la perte progressive des traditions culinaires traditionnelles, les ventes de nostoc sont localement de moins en moins nombreuses. A la différence du quinoa dont pratiquement toute la production est tournée vers l’exportation, il existe très peu de marché international du nostoc. Il existe tout de même une société péruvienne qui propose du nostoc sphaericum frais sur internet par 300 kg minimum et en provenance de la région de Huanuco. Nous allons étudier ici à travers un exemple concret une communauté parmi tant d’autres en Amérique du Sud exploitant le nostoc en tant que bien commun.
 
 
Retrouvez également le nostoc sur wikipédia
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nostoc
Pourquoi cet article sur le Nostoc? parce que je me demande s'il n'a pas un rôle à jouer dans le Grand Oeuvre alchimique. 

nostoc pruniforme

Nostoc Pruniforme

 

Posté par NaturaNostra à 19:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 août 2018

VOYAGE EN TERRES DE BRETAGNE

IMG_2829

37878043_10215842529317589_879615641592528896_n     

37936660_10215842531157635_7064866012419588096_n

37964975_10215842529397591_4715843897387909120_n

38000007_10215842530757625_3444530627129376768_n

 
Cet été, je suis retournée en mes Terres. La Bretagne est mon pays de cœur, ou oserais-je dire d'âme.
J'ai toujours été proche de ces contrées, je m'y sens chez moi. Une ambiance mystique se dégage de beaucoup d'endroits et disons que cela me parle plus que n'importe où ailleurs.
Je ne sais pas si cela veut dire quelque chose, ou si je suis proche de la spiritualité celtique. En ce moment, j'ai du mal à mettre des mots sur les choses. Disons que j'aime la Bretagne et cet été je suis allée dans le Finistère Sud. Il me tarde déjà d'y retourner pour partir en exploration de nouveaux endroits.
 
Je vous partage ces quelques images avec un gros coup de cœur pour les grottes découvertes sur la plage de Plomodiern et le manoir de Saint-Pol-Roux à Camaret-sur-mer dont l'histoire fut très triste.
 
Sur Saint-Pol-Roux
https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Pol-Roux

IMG_2719

IMG_2729

IMG_2733

IMG_2756

IMG_2759

IMG_2788

 

 

IMG_2800

IMG_2801

IMG_2804

IMG_2805

IMG_2812

IMG_2784

Posté par NaturaNostra à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 août 2018

Comme une envie de revenir...

 

 

Cette page fut mon premier bébé. Depuis, je gère deux autres pages extrêmement active et qui me prennent plusieurs heures de travail par semaine. Je n'en parle que peu ici car ce n'est pas le but et je mets un point d'honneur à dissocier chacune des thématiques abordées dans ces pages.

Pour les deux autres, j'ai choisi de garder l'anonymat. Ici, je m'autorise à garder mon identité car cette page spirituelle est hautement personnelle.

Mais voilà, je l'ai désertée. Parce que la spiritualité n'est pas en rayonnement constant en moi. J'ai mes périodes de superficialité terrestres, parce que j'ai aussi besoin d'avancer dans la vie matérielle.

Cependant, cette période hautement chargée en énergie (pleines lunes puissantes, éclipse lunaire, fortes activités stellaires, étoiles filantes et alignement de SIrius avec le soleil et la Terre, la proximité de Mars...) semble me conduire de nouveau en ces lieux tant aimés.

Je tâcherai de rendre cette page plus active car elle veut dire beaucoup pour moi, mais je ne suis pas à l'abrui de nouvelles allées et venues et évaporations. Cette page restera toujours ma page de coeur. Elle n'a que 10% de like par rapport à mes autres pages, mais je ne suis pas là pour ça, je suis là pour partager les beautés que la NATURE terrestre et céleste a à nous offrir.

Je tenterai également de réanimer la page:
https://www.facebook.com/naturanostra77/

A très vite. ,

 

reborn

Posté par NaturaNostra à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2018

08/08/2018: l'ouverture du Portail du Lion et la journée internationale du chat

08/08/2018: l'ouverture du Portail du Lion et la journée internationale du chat.

Quelle drôle d'idée de placer la journée internationale des chats le jour de l'ouverture du Portail du Lion. Il aurait été beaucoup plus logique et symbolique que cette journée soit la journée internationale des chiens.

En effet, on appelle l'ouverture du Portail du Lion cette journée du 08 août car la Terre, le Soleil et l'étoile Sirius, l'étoile du chien, sont en parfait alignement. D'ailleurs, saviez-vous que le mot CANICULE venait de là? En Egypte ancienne, la période de CANICULE (du latin CANIS le chien) était cette période estivale de chaleur où l'étoile SIRIUS, l'étoile du chien (CANIS CANICULE) apparaissait et s'alignait avec le soleil. Son apparition signifiait (déclenchait?) la crue du NIL.

Intéressant non?

Cette période est chargée en énergie, je vous souhaite d'en profiter, pour ma part une ballade dans la nature avec mon CHIEN m'a fait le plus grand bien :)

Pour en savoir plus: https://www.messagescelestes-archives.ca/tanaaz-portail-du-lion-aout-2018/

 

Portail-de-la-Porte-du-Lion

Posté par NaturaNostra à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2017

• L'arbre philosophal chez L'Âge d'homme (2001)

http://vouloir.hautetfort.com/archives/tag/paganisme/index-8.html 

• L'arbre philosophal chez L'Âge d'homme (2001) :

L'arbre philosophal de Bernard Rio est une leçon remarquable de spiritualité forestière. À une époque où de plus en plus de gens ne supportent pas les bruitsde la forêt qu'ils vivent avec angoisse, il est grand temps de dire avec B. Rio que l'arbre est le parfait reflet de notre verticalité, que la forêt est le temple de notre divinité :

« Si, ainsi que l'écrit François-René de Chateaubriand, dans Le génie du christianisme, "les forêts ont été les premiers temples de la divinité, et les hommes ont pris dans les forêts la première idée de l'architecture", alors c'est à la forêt qu'il faudrait revenir pour étudier la divinité et l'architecture primitive. Ce serait entre les colonnes corinthiennes, sous les voûtes de l'église gothique et sous les frondaisons de cette forêt où bruit le vent que l'esprit s'ensauvagerait, que l'homme perdrait sa moderne et superbe raison pour retrouver la voie d'un sacré originel.

Prendre le parti de la réflexion induit de prolonger le doute. Dans le labyrinthe des arbres, la vérité n'aurait plus lieu d'être invoquée. N'y serait-elle pas immanente ? Le bien et le mal ne se confondent-ils d'ailleurs pas dans les ombres de la futaie et dans les rais de lumière de la clairière ? La gloire serait ici vanité, la science folie, la culture barbarie, le dogme illusion. Merlin prophétisait assis sur la fourche d'un pommier, Lailoken courait d'arbre en arbre et saint Bernard oubliait le livre : "Crois en l'homme d'expérience : tu trouveras quelque chose de plus dans les forêts que dans les livres. Les bois et les pierres t'enseigneront ce que tu ne peux apprendre des maîtres".

La forêt renvoie l'homme à ses vieux démons. Marge de la civilisation paginée, elle n'augure rien d'autre que la terrible liberté du solitaire, la permanence du tragique dans une humanité installée au-dessus du monde ».

Voici posé le cadre de ce livre, l'arbre nous incite à redevenir nous-même, la forêt nous invite à être, dans le simple qui est l'unique. Aller en forêt demeure une queste. Elle n'est pas sans danger comme le sait l'enfant qui hésite avant de s'enfoncer dans le sous-bois, c'est pourquoi la plupart des traditions ont fait de la forêt un mythe fondateur ou enseigneur, tout particulièrement les traditions celtiques.

B. Rio a choisi d'explorer les rapports complexes de l'homme et de la forêt : Commentaires grecs et latins sur la forêt des barbares – Commentaires chrétiens sur les cultes celtiques – Dits et récits celtiques sur la forêt – Mythes et rites sylvestres dans le folklore et les traditions populaires – La Voie du cerf – Du bois sacré au sanctuaire. C'est une double architecture qui est mise en évidence, celle de l'internité humaine, celle qui a perduré dans l'édification des sanctuaires, celle enfin que l'homme a perdu et qui fonde pourtant sa sacralité :

« Cet abandon des forêts en tant que centres culturel et spirituels a progressivement détourné l'homme de ses origines. La quête du savoir et l'expérimentation de la vie se sont faites hors des cercles concentriques du bois. Mais si la Tradition a encore un sens, alors le temps de la réflexion sonne le retour du bois. Le renoncement au monde moderne s'entend non pas comme une opposition ou une contradiction mais une mise à l'écart. La forêt pourrait être ce lieu au milieu du monde et en dehors du monde pour accéder à l'Autre Monde. La forêt encyclopédique demeure l'ashram des Celtes : "Quand le maître de maison remarque des rides sur son front et voit ses cheveux devenir grisonnants, lorsque son fils a un fils, il doit se retirer dans la forêt. Il renonce à tout ce qu'il possède et à se nourrir des produits du travail des champs. Il laisse sa femme sous la garde de ses fils ou la prend avec lui et part pour la forêt" ».

B. Rio identifie parfaitement la fonction initiatique de la forêt perçue, et non conçue, comme espace transitionnel.

(recension : Lettre du crocodile n°1/2002)

2-825111

Posté par NaturaNostra à 14:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 septembre 2017

J’ai décidé d’être bien

caspar david friedrich

Tableau de Caspar David Friedrich Frau vor untergehender Sonne 1818

 

Il serait compliqué de vous ressortir toutes les doctrines et philosophies qui m’ont aidée à me construire, cela demanderait des semaines de retrouver et ressortir le moindre écrit, la moindre phrase qui m’a poussée sur le chemin du bien-être. Ce que je peux dire, c’est que cela s’est fait en plusieurs étapes.

Il faut comprendre qu’à la naissance, notre esprit/cœur/âme , ce que j’appelle notre moi intérieur dirigé par ces plusieurs instances, est neuf et perméable. C’est pourquoi de la naissance jusqu’à l’âge adulte, nous sommes comme dans un laboratoire expérimental où nous sommes le cobaye de nos propres émotions. Nous expérimentons plusieurs états, nous ressentons divers sentiments : nous connaissons le sentiment d’amour et de protection parental, puis nous commençons à nous affirmer comme des être à part entière lorsque nous comprenons que nous ne sommes plus extension de nos géniteurs. Cette affirmation se passe souvent de façon houleuse, tumultueuse et, à l’adolescence, un sentiment de révolte se lève en nous. Les bouleversements hormonaux que nous subissons ne sont pas étrangers à notre façon de réagir à fleur de peau. A cela s’ajoute la douloureuse ouverture des paupières closes par l’innocence : nous sommes enfin aptes à comprendre la réalité du monde tel qu’il est, nous ouvrons enfin les yeux sur l’horreur, l’injustice, la cruauté et souvent l’absurdité de notre condition. Je me souviens encore du mot que j’avais sans cesse en tête durant mon adolescence : désillusion. Nos parents sont plus ou moins préparés à cette période délicate, les mieux préparés aident leurs enfants du mieux qu’ils peuvent et ses adolescents tirent quelque peu leur épingle du jeu ; les moins bien préparés entre littéralement en conflit avec leur progéniture, ce qui peut laisser de lourdes séquelles psychologiques.

Sans entrer dans des détails inutiles, j’ai pris conscience assez récemment que mon adolescence a été hautement destructrice pour mon équilibre moral. Pour plusieurs raisons. A un moment donné, une rupture violente s’est opérée et m’a entraînée dans un tourbillon de dépression, de mal-être, d’auto-destruction. Quand on ne s’aime pas, quand on se sent mal, quand on cherche -inconsciemment- à se faire du mal, on entre alors dans une spirale néfaste où tout se passe mal : si on ne s’aime pas, comment un partenaire peut-il nous aimer ? Si on se sent mal, comment autrui peut se sentir bien en notre compagnie ? Si on cherche, sans le savoir, à se faire du mal, comment nos relations interpersonnelles peuvent être constructives et positives ? On se mettra automatiquement, et bien malgré nous, en échec. C’est le constat que j’ai réussi à finir par faire. Je me suis longtemps demandé pourquoi aucune de mes relations sentimentales ne se passaient bien, pourquoi aucune de mes amitiés ne duraient, pourquoi le peu de proches que j’avais avaient une image si négative de moi, pourquoi au travail ça ne se passait pas bien ? Pourquoi ? Je m’en plaignais beaucoup. Je me plaignais de mes échecs, de ma stagnation, de ma solitude. Tel un petit calimero, tout allait mal, et les choses n’arrivaient qu’à moi (pauvre petit poussin tombé du nid).

Et puis ? Et puis j’en ai eu assez de me plaindre sans cesse, de geindre. J’ai réussi à sortir de moi pour me mettre à la place des autres. Je me suis dit « comment je me verrais si je n’étais pas moi ? » afin de tenter de percevoir comment les gens me percevaient. Le résultat fut affligeant : je me suis vue comme une personne effacée, peu souriante, toujours dans la plainte et la négativité. Toujours à chercher le compliqué, le « oui mais » et j’en ai conclu que je mépriserais une telle personne. La prise de conscience est une étape importante. Après la prise de conscience, deux solutions s’offraient à moi : rester dans le cocon confortable mais méprisable du « je suis comme je suis, je ne changerai pas » ou je choisissais de prendre mon courage à deux mains et renverser tout ce que j’avais été jusqu’alors. Je choisis la voie du courage. Bien entendu cela prend du temps et je n’en suis qu’au début, bien entendu cela demande de l’énergie et cela me fatigue mais j’ai décidé d’être bien. Tout simplement.

Des filles de mon âge ont des vies que je ne saurais même pas envisager en rêve : un super boulot bien payé, un super partenaire, un mariage princier, une maison rien qu’à elle, des enfants adorables, une santé de fer, un corps relativement bien fait et sans surpoids. Et elles se plaignent, et elles sont malheureuses et elles sont sous anti-dépresseurs. Pourquoi ? Parce que le bonheur n’est pas dans ce que l’on possède mais dans ce qu’on décide de ressentir.

Déjà il y a eu Epictète : “Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, ce sont les jugements qu'ils portent sur les choses. ”, “Il ne dépend pas de toi d'être riche, mais il dépend de toi d'être heureux.”, “Cherchons nos biens nous-mêmes, autrement nous ne les trouverons pas.” J’ai donc appris à me détacher de ce qui ne dépendait pas de moi : clairement « j’ai décidé de m’en foutre ». Ceci est en mon pouvoir donc j’agis, cela ne l’est pas donc je laisse. Ce qui m’a laissé bien plus de temps et d’énergie pour me concentrer sur les choses pour lesquelles j’avais un moyen d’action et donc principalement : moi.

Ensuite il y a eu l’alchimie : « Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or » écrivait Charles Baudelaire ce maître de la poésie. L’alchimie, sommairement -mea culpa aux Maîtres en la Matière- est l’art de transmuter les métaux vils en métaux précieux (près des cieux), c’est le moyen, par la Science et la Philosophie, à l’appui de la Spiritualité, de rendre quelque chose de vil (bas) précieux (haut) et d’appliquer la philosophie hermétique de la Table d’Emeraude que « ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, ce qui est en haut est comme ce qui est bas. » J’ai donc décidé de m’utiliser comme un métal vil et de me transmuter, par plusieurs étapes spirituelles, en quelque chose de meilleur. Je ne deviendrai jamais de l’or, je n’en ai ni l’art, ni la maîtrise mais je m’améliore de jour en jour. De même, en alchimie (sommairement) la Matière Première (Prima Materia) passe par l’Oeuvre au noir, la putréfaction (nigredo) : nous sommes tous passés par des moments de mort spirituelle. Elle passe ensuite par l’Oeuvre au blanc, la renaissance immaculée (albedo) : c’est quand on voit le bout du tunnel, qu’une lumière nous apparait visible et nous renaissons de nos cendres en faisant table rase (tabula rasa) du passé. Vient ensuite l’Oeuvre au rouge (rubeo) ou l’illumination (ou encore création de la pierre philosophale) mais cet accomplissement-là est rarement atteignable sur notre plan de vie actuel. Je sais que je fais insulte à la Science Alchimique en calquant ainsi le processus physique en laboratoire à l’âme humaine, mais c’est pourtant ma vision de cette Philosophie ultime, mère des sciences et des arts.

Puis il y a eu mes relations aux autres : tout particulière une personne, L. qui ne se reconnaîtra sans doute pas, ne connaissant par l’existence de ces pages ni de mes activités sur la toile. Mais je la remercie du plus profond de mon âme car nos partages, nos discussions m’ont également faite avancer, car elle appliquait déjà ce que je savais en théorie. J’avais la théorie, elle avait la pratique, et toutes les deux, nous nous sommes complétées et faites avancer vers une meilleure appréhension de nous même. Rester positive quoi qu’il arrive, garder le sourire, enjamber ce qui touche de près ou de loin à la bassesse, rester droite et toujours faire le bien pour attirer le bien : la science du Karma 😉

Enfin, il y a eu la prise de conscience de ma force mentale. Plusieurs lectures diverses et variées, en tout domaine a contribué à enfin comprendre, complètement et entièrement, que JE suis la seule personne à pouvoir CHOISIR ma posture mentale. Mon esprit m’appartient, ce que j’en fais m’appartient, la façon dont le transforme, le transfigure et le transmute est en mon entier pouvoir. Comment pourrait-il en être autrement : « je suis maître de moi comme de l’Univers » faisait dire Corneille à son Cinna. Et c’est vrai : je suis la Maitresse ultime de mon univers intérieur, je suis la prêtresse sacrée de mon propre temple, je suis la Déesse céleste de ma propre religion. Il n’y a là aucune marque d’égocentrisme ou d’orgueil. Je ne suis ni maitresse, ni prêtresse, ni déesse en dehors de moi, mais je le suis complètement et unanimement en moi. JE décide de me laisser toucher ou non par tel ou tel évènement, JE décide de me laisser abattre ou de me battre. JE décide de me sentir bien ou mal et cela, rien ni personne ne pourra me le retirer. J’ai donc décidé tout simplement de choisir la Voie du bonheur : j’ai décidé d’être bien !

Prenez cette décision aussi et changez votre vie, toutes les cartes sont entre vos mains. 

Posté par NaturaNostra à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,